#2 Le logement

Ici, voilà de quoi faire de votre maison un abri sain pour votre corps et un havre de paix pour votre esprit.

Promenons-nous dans la cuisine, car c’est la pièce de la maison qui génère le plus de déchets. Si vous le pouvez, commencez par composter vos déchets organiques : lombricomposteur, bokachi, composteur collectif pour ceux qui habitent en ville; tas au fond du jardin, poules pour ceux qui ont un jardin. Les déchets organiques représentent en moyenne 30% de votre poubelle ! Pensez également à cuisiner les fanes (radis, carottes…) et les épluchures (pommes..)

  • Papier cuisson > beurre ou huile + farine

  • Papier alu > sandwich wrap lavable (www.rolleat.com) / bocaux / sacs en tissu (faits dans de vieux draps ou de vieilles jupes)

  • Papier film (idem)

  • Bouteille d’eau en plastique > bouteille en inox (www.qwetch.com)

  • Pompotes > gourdes à compote réutilisables (http://www.squiz.co/)

  • Œufs > en vrac sur le marché ou à la coop de producteurs (réutiliser la même boîte à chaque fois)

  • Lait > en vrac à la ferme du Valentin, à Valence ou en distributeur automatique (à Charpey ou Romans-sur-Isère par exemple pour les drômois)

  • Légumes et fruits jamais emballés (sauf les framboises et les fraises en barquette carton éventuellement)

  • Pâtes, riz, semoule, lentilles, pois, gâteaux secs, sucre, farine, sel, fruits secs…> en vrac dans des sacs en tissu (chez Biocoop principalement)

  • Thé et café > en vrac dans le sachet initial (torréfacteur, revendeur : Ferme Maubourg, Biocoop ou boutique Pivard à Valence; Agapi au Puy en Velay, Le comptoir des colonies à Dijon)

  • Fromage > à la coupe dans les boîtes en verre ou inox ou bien dans un vrap lavable

  • Viande, charcuterie, poisson, crustacés > je n’en mange plus. Si je devais en acheter, je présenterai mon wrap lavable ou bien un bocal en verre

  • Miel > en vrac dans une miellerie ou en bocal sur le marché (mais l’opercule n’est pas recyclable). L’un des vendeurs sur le marché accepte de reprendre et réutiliser les pots, je privilégie donc son miel.

  • Levure chimique > bicarbonate de soude (le même que pour le ménage).

  • Levure de boulanger > en vrac chez le boulanger (j’apporte avec moi un tout petit bocal le Parfait) NB : la levure de boulanger se congèle !
  • Sucre vanillé > sucre en vrac de Biocoop + une gousse de vanille dedans (on laisse quelques semaines et remuant de temps en temps)

  • Herbamare + sel fin > gros sel en vrac + bouquet garni, dans un moulin à sel

  • Poivre > acheté à un petit importateur originaire de Madagascar, en vrac et moulu dans un moulin de table

  • Olives > en vrac dans un bocal sur le marché

  • Huile d’olive > par 3 litres chez Biocoop ou bouteille en verre

  • Moutarde > en vrac chez Edmond Fallot à Dijon (cette alternative n’est envisageable que parce que je vais à Dijon régulièrement)

  • Cornichons > en vrac à la ferme Maubourg ou sur le marché

  • Yaourts > faits maison avec du lait en vrac

Quelques gestes simples pour des courses presque zéro déchet :

– ne plus fréquenter les grandes surfaces, privilégier : le marché, les coopératives de producteurs, les fermes, les AMAP, les boutiques bio

– se munir de boîtes, bocaux, sacs en tissu, boîtes à œufs, bouteille de lait…

– refuser les tickets de caisse, sacs en plastique, emballages papier (pain, sandwichs), barquettes en plastique des fruits rouges…

Faisons maintenant un tour du côté des toilettes et de la salle de bains.

  • Poudre à récurer les toilettes, l’évier et la baignoire > bicarbonate de soude + huile essentielle de citron ou tea tree : je me sers de ma salière-déodorant pour en mettre sur la faïence quand je fais le ménage, je frotte ensuite avec une brosse et du vinaigre blanc > prochain test : eau + vinaigre + acide citrique (de la  marque « droguerie écologique »)

  • Pour le papier toilette : je me tourne vers du papier éco-conçu que je trouve chez Biocoop (papier non teinté, issu de forêts gérées durablement). Il m’arrive aussi de me rincer à l’eau, quand je suis chez moi. D’une main je verse de l’eau sur mes parties génitales, au dessus de la cuvette. De l’autre je me nettoie. Je verse de l’eau ensuite sur ma main pour la nettoyer une première fois. Je me sèche et me rhabille. J’approfondis le nettoyage de mes mains au lavabo, avec du savon. Le tout me prends 2 minutes et procure une agréable sensation de propreté et de fraîcheur. Avec cette méthode, j’évite aussi les irritations.

  • Croquettes pour chat : en grosse quantité en animalerie. Je n’ai pas encore trouvé d’alternative pour ce produit.

Passons maintenant à la question du ménage. La toxicité des produits ménagers conventionnels n’est plus à prouver. Or, il existe des alternatives simples pour s’en passer.

  • Sopalin > serviettes en tissu ou essuie-tout en tissu (www.mamzelleparisette.fr) ou vieux t-shirts en jersey découpés

  • Éponge verte et jaune > lingette lavable (découpées dans une serviette de bain de rando en microfibre) + grattoir en cuivre trouvé chez Biocoop + petites brosses en bois (entièrement compostables ou incinérables) trouvées chez Biocoop

  • Liquide vaisselle > en vrac chez bioccop OU depuis quelques semaines j’ai adopté la recette de Raffa (elle ne mousse pas mais est efficace avec de l’eau chaude et un rinçage à l’eau vinaigrée)

  • Lessive > en vrac chez Biocoop

  • Adoucissant > 2 CS de vinaigre blanc dans le bac à adoucissant de la machine

  • Bicarbonate de soude > en sachet papier chez Biocoop (de la marque « La Droguerie Écologique »)

  • Blanc de Meudon > en sachet papier chez Biocoop (pour enlever des tâches de gras)

  • Aspirateur sans sac > depuis quelques semaines, je réduis mon usage des appareils électroménagers, j’ai donc décidé de me passer d’aspirateur. Mon logement est modeste et je n’ai plus d’animal de compagnie, un balai et une pelle suffisent donc.

  • Évier et baignoire nettoyés avec une autre brosse en bois que celle des toilettes, mais avec du bicarbonate, HE citron ou tea tree et vinaigre blanc également

  • Lavage du sol > huile essentielle d’arbre à thé + eau chaude + vinaigre + bicarbonate de soude + lingette microfibre lavable (l’huile essentielle ne se mélangera pas vraiment mais s’étalera sur votre sol, à condition que l’eau soit très chaude)

  • Vitres > eau chaude

  • Cols de chemise sales > frotter au savon de Marseille avant la lessive

  • Lingettes à tout faire > vieux t-shirts ou vieux torchons

Dernière mise à jour : 25/09/2017

Et vous, quelles sont vos astuces pour produire moins de déchets et rendre votre maison plus saine ?