La pesée

Il y a quelques semaines, on m’a suggéré de proposer une émission radio pour parler des déchets. Je me suis donc lancée ! Elle s’appelle Poubelle Chérie et est diffusée puis rediffusée une fois par semaine.

Pour écouter ou réécouter l’émission, sur le site de radio Saint Ferréol :

Cliquez ici

Et voici une transcription, ainsi que les sources qui m’ont permis de l’écrire.

Vous en avez marre de sortir les poubelles ? Alors, on va parler régime. Pas pour vous…mais pour vos poubelles !

Un fait une date, un chiffre

5kg – c’est la quantité de déchets déposée dans les poubelles d’ordures ménagères, par personne et par semaine, en France.

Un constat

A la fin de l’année, vous aurez porté plus de 200kg, rien qu’en portant vos déchets. Une partie de ces déchets seront retraités, à vos frais. L’autre partie sera enfouie sous terre, à vos frais également.

Mon expérience de changement : les ratés, les écueils, les déconvenues

Je ne sais pas vous, mais moi ça ne me tente pas de participer à tout ça. Je me suis demandé comment faire pour limiter ma production de déchets. Je ne savais pas trop par où commencer parce qu’ils sont partout ! Les déchets s’immiscent dans tous les aspects de notre quotidien. Dans notre cuisine, dans nos assiettes, dans notre salle de bain et j’en passe.

Un jour, j’ai lu le livre de Béa Johnson, intitulé Zéro Déchet. Ce livre m’a fichu une bonne claque : cette française vit aux États-Unis avec son mari, leurs deux enfants et leur chien. Et ils ne produisent qu’un bocal de déchets par an. Cet exemple plutôt extrême m’a montré qu’on peut aller plus loin dans la réduction des déchets. Et pour ça, pas besoin de vivre à San Francisco, mon expérience m’a montré que c’est possible en vivant dans la Drôme ou en Ardèche !

La/les solutions enfin trouvée/s : l’astuce, ses inconvénients et ses avantages

Alors, j’ai décidé de traquer mes déchets. De les éliminer avant même qu’ils ne rentrent chez moi. Et ma première arme, la plus fatale de toutes, c’est… un pèse-personne ! Toutes les semaines puis tous les mois depuis 1 an, je pèse ma poubelle. Pourquoi ? Parce que ça me permet de mesurer mes efforts en matière de réduction des déchets. Et croyez-moi, les premiers grammes perdus sont vraiment très motivants !

Et puis je suis allée les voir de plus près ces déchets. J’ai suivi leur chemin depuis ma poubelle jusqu’à la décharge.

En effet, plusieurs fois par an, les décharges et les centres de tri ouvrent leurs portes au public. C’est vraiment l’occasion de réaliser que nos déchets ne disparaissent pas une fois que le camion poubelle est passé. En Drôme-Ardèche, il faut vous rapprocher du Syndicat de traitement des déchets (le SYTRAD) pour visiter les sites de Portes-les-Valence, Etoile-sur-Rhône, Saint-Barthélémy-de-Vals et Beauregard-Baret. Ça n’a rien d’une excursion touristique, ça ressemble plutôt à un face à face dérangeant avec la réalité de ce que nous produisons au quotidien. Mais cette visite vaut vraiment le coup.

Une recommandation (livre, blog, site…)

Pour aller plus loin, je vous suggère aussi de regarder le film “Super Trash” de Martin Esposito. Caméra au poing, il nous emmène dans une décharge près de Cannes et il filme pendant un an le ballet des camions poubelle; avec des gros plans impressionnants sur les ordures déposées dans cette décharge. Ce film fait partie des sources qui m’ont vraiment aidé à agir. L’intégralité du film est disponible sur internet. Et il est possible de le louer ou de l’acheter.

***

Je vous rappelle la bonne résolution du jour : pesez votre poubelle pour mieux la connaître ! La prochaine fois, on essaiera de rendre notre poubelle plus propre et sacrément plus légère grâce au compostage. Vous ne verrez jamais plus les vers de terre comme avant !

Bonne journée et à bientôt !

Son :
– Trash Day, par Weird Al Yankovic. Album : Poodle Hat, parodie de Hot in herre, de Nelly – 2003
– Extrait : Le père Noel est une ordure – 1982
Sources :
http://www.ademe.fr/essentiel-dechets-l
https://www.sytrad.fr/
https://www.filmsdocumentaires.com/films/3176-super-trash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *