Omar Khayyam

D’après ma propre expérience et d’après les témoignages que j’ai pu récolter sur la toile, l’engagement en faveur du Zéro Déchet s’accompagne souvent d’une remise en cause profonde de nos habitudes de vie, de nos projets, de nos aspirations personnelles. Je sais aussi qu’elle apporte son lot de doutes, de frustrations, de confrontations, inhérentes à tous les changement de vie. Aussi, pour nourrir ces réflexions j’ai décidé de puiser cette fois-ci dans la poésie d’Omar Khayyam, poète persan du XIIème siècle, auteur de très jolis Quatrains.

(NB la Perse est l’actuel Iran)

En voici quelques passages, rien que pour vous…

Tu n’as pas aujourd’hui de pouvoir sur demain; l’anxiété du lendemain est inutile.

Si ton cœur n’est pas insensé, ne te soucie même pas du présent ;

Sais-tu ce que vaudront les jours qu’il te reste à vivre ?

***

Le ciel et l’enfer sont en toi.

***

A cette minute même, comprend donc que tu t’es point comme ces herbes qui reverdissent après avoir été  cueillies.

***

Limite tes désirs des choses de ce monde et vis content.

***

Nous avons, dans la pauvreté, découvert de grandes richesses.

***

Suppose que tu n’existes pas et sois libre.

Inspirant, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *